Chargement

L’économie bleue tient salon à l’espace Bartissol de Banyuls


C’est une première en France. Après le Canada et le Portugal, se déroule dans la cité Maillol, le salon MyBlueCity. Liés à l’économie de la mer, près de quarante exposants présentent leurs actions, leurs ambitions et leurs réussites. L’espace sera ouvert au public demain mercredi et ça vaut le déplacement.

L’économie bleue est en plein développement, depuis hier soir et jusqu’à mercredi, et Banyuls-sur-Mer en est la capitale. Plutôt réservé durant deux jours aux professionnels du secteur, le grand public est attendu demain. L’objectif de ce salon consiste donc à sensibiliser le plus grand nombre, en s’immergeant dans les enjeux économiques liés à la mer. C’est ainsi que sont présentés, à travers une quarantaine de stands, les services innovants, les interactions et des démonstrations très particulières.

Créer des connexions

Le salon MyBlueCity, se veut fédérateur, comme l’explique l’organisateur Daniel Christiaen : «  L’événement propose de développer un réseau d’entreprises bleues fournissant des services avancés aux autres industries. Mais aussi des produits technologiques appliqués aux secteurs de la pêche et du maritime, pour travailler son hybridation avec la chaîne de valeurs des industries côtières traditionnelles. Cela incluant aussi le tourisme, la restauration, les loisirs sportifs, et la formation numérique « .

Avec des démonstrateurs

Ce rendez-vous ciblé, permet notamment à l’industrie de présenter ses produits et ses services innovants, à travers des démonstrateurs, et cela mérite une explication : «  Un démonstrateur diffère d’une présentation commerciale, qui explique toute la chaîne de valeur du produit et des différentes étapes de sa conception à la production « .

Quatre thématiques sont présentées, à commencer par les Régions bleues et les territoires insulaires, la recherche, l’innovation et l’emploi dans un secteur économique prometteur.

Il y a aussi l’alimentation, la santé et le bien-être par la mer, qui passe par de la pêche durable, des produits alimentaires innovants, et la valorisation de ressources marines pour produire des médicaments, des cosmétiques…

Et enfin, la construction d’un monde décarboné, qui englobe le traitement et la valorisation des déchets bleus, jusqu’à la séquestration du carbone par la replantation des forêts d’algues qui protègent les côtes de l’érosion. L’occasion de faire une nouvelle approche de ce monde sans carbone. Ce mercredi sera donc une belle opportunité (entrée gratuite) pour découvrir ce salon, à travers des parcours thématiques : « Les jeunes et l’océan », « La mer et les futures filières professionnelles », « Les ressources marines pour nourrir », « Soigner et améliorer la qualité de vie » et enfin une sensibilisation à la blue éducation et la recherche.



Article Originale : Source

Commentaires (Pas de commentaire)

Commentaires (0):

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *